A l'ouest, du nouveau

Accueil » 2013 » janvier

Archives Mensuelles: janvier 2013

Où sont les radars autour de St-Germain-en-Laye (et les futurs…)

Infographie radars

Les records météos à la station d’Achères (78) entre 1990 et 2012

Le jour le plus froid : 7 janvier 2009
Le jour le plus chaud : 11 août 2003 (canicule)
Le jour de plus forte pluie : 11 juin 2010
Le jour le plus venté : 29 décembre 1999 (tempête)

Cliquer ici pour l’infographie

Grand Paris : les Yvelines veulent un métro plus léger, mais… vite

Grand Paris©Olivier Bassine
Infographie : ©Olivier Bassine-Luc Dupont, architecte, 2001, projet sur le Grand Paris
(AFP) – Des élus des Yvelines (78) et deux présidents de chambres de commerce ont proposé, dans un courrier envoyé mardi au Premier ministre, de se contenter d’un métro léger pour leur tronçon du Grand Paris Express, qu’ils espèrent ainsi ne pas voir repoussé à 2030.

A moins de trois semaines des arbitrages que doit rendre Jean-Marc Ayrault sur l’ordre de priorité des travaux de ce projet de 200 km de ligne et 72 nouvelles gares, le député-maire de Versailles, François de Mazières (app. UMP), le président du Conseil général des Yvelines Alain Schmitz (UMP) et les président de la CCI de Versailles Yvelines Gérard Bachelier et de celle de Paris Ile-de-France Pierre-Antoine Gailly co-signent ce courrier, dont l’AFP a eu copie, qui confirme ainsi par écrit leurs intentions. Ils se disent « conscients » que la ligne verte du GPE « ne saurait être une infrastructure lourde et enterrée », « bien trop coûteuse et inadaptée » aux territoires à desservir, ceux de l’ouest francilien et notamment du Plateau de Saclay..

« Il convient de s’orienter vers une solution de type métro léger (…). La réalisation de ce système de transport, beaucoup moins coûteuse, doit pouvoir être étudiée dès 2013 », plaident les signataires, réalistes sur les contraintes financières de ce projet dont le coût a été réévalué de 20 à 30 milliards d’€.
Ils rappellent aussi que cette ligne verte « est indispensable pour permettre l’opération d’intérêt national (OIN) Paris Saclay », soulignant que « 60 % de cette OIN, qui constitue le premier pôle de recherche privée en Ile-de-France, sont situés dans les Yvelines ».

Enfin, argument écologique, ce département est « dominé par une utilisation massive de la voiture » et pour répondre au « défi » d’une baisse de ce type de circulation, « la ligne Versailles-Orly apporte une réponse concrète », écrivent les quatre signataires.

Un Parisien va faire sa demande en mariage… à travers l’espace

Image

Et ce sera évidemment le… 14 février, jour de la Saint-Valentin. Sébastien, un Parisien de 35 ans, demandera à sa compagne de l’épouser. Et même si les deux tourtereaux ne s’enverront pas en l’air eux-même, ça se passera tout de même dans l’Espace, à près de 30 kilomètres d’altitude, par photo interposée. Le voyage sera filmé du décollage jusqu’à la mise en orbite de la déclaration d’amour dans la stratosphère.

Pour 4990 euros, le jeune homme, restaurateur de profession, a fait appel à une agence parisienne spécialisée dans la mise en scène de demandes en mariage spectaculaires : ApoteoSurprise. La scénario est écrit : la photo du couple et le message « Vanessa, veux-tu m’épouser ? » seront fixés à un ballon météorologique qui sera ensuite lâché dans les airs par des professionnels de l’exploration spatiale. « L’ensemble sera équipé d’un système vidéo permettant de filmer message et paysage environnant tout au long du vol, du décollage à la traversée de la troposphère, en passant par la mise en orbite dans la stratosphère, explique l’agence. En deux à trois heures, le message d’amour atteindra une altitude de 30 kilomètres, et les dernières images seront captées, avec, en toile de fond, la planète bleue. Le ballon explosera, un parachute sera déployé, et l’appareillage vidéo retombera sur Terre. L’enregistrement sera récupéré, et, à partir des images saisies, un montage vidéo sera effectué ».

C’est cette vidéo que Sébastien montrera à sa future au moment fatidique de la déclaration. Mais à quand une demande en mariage « physique » dans l’espace, avec les deux tourtereaux en orbite autour d’une fusée, se parlant à travers le vide sidéral comme Tintin et le capitaine Haddock accrochés à leur fusée ?

La création d’activités en 2011 à St-Germain-en-Laye

Les activités qui se sont développées en 2011

Les secteurs qui ont le plus créé d’activité en 2011 à Saint-Germain-en-Laye (source INSEE, réalisation via infogr.am)

 

Odeur de gaz : match Rouen-OM annulé, visite ministérielle, Franciliens affolés

Image

Photo : ©DVelec

La fuite de gaz qui s’est déclenchée lundi matin à l’usine Lubrizol de Rouen et qui a empesté toute la Haute-Normandie et la région parisienne jusqu’à l’est (Val de Marne), est selon les autorités « sans danger ». On veut bien les croire, mais il reste des faits troublants.

Voici ce que disent les préfectures

– de Seine-Maritime : http://www.haute-normandie.pref.gouv.fr/

– des Yvelines : http://www.yvelines.gouv.fr/

Néanmoins, trois éléments ne lassent pas de contrecarrer ces communiqués rassurants :

1. Le match de football de Coupe de France FC Rouen-Olympique de Marseille a été annulé (alors que les joueurs de Rouen avaient déjà atterri à l’aéroport du Havre) au motif, selon le préfet, qu’il ne peut pas « confiner 10.000 personnes » : http://www.76actu.fr/breves/21971-16e-de-finale-de-coupe-de-france-le-match-rouen-om-reporte/

Pourquoi confiner ? Il est vrai qu’à l’heure où j’écris ces lignes, la fuite n’est toujours pas endiguée.

2. La ministre de l’Ecologie Delphine Batho, en visite à Berlin avec l’exécutif et les parlementaires français, se rend dare dare à Rouen où elle est attendue ce soir à 19 heures. Voici son tweet :

Delphine Batho Delphine Batho@delphinebatho Départ de Berlin pour me rendre à Rouen auprès des services du @Ministere_DD qui supervisent les opérations suite à la fuite de #mercaptan

3. Alors que le mercaptan est censé ne provoquer aucun problème de santé, des habitants de départements aussi éloignés que le Val d’Oise, les Yvelines, Paris ou le Val de Marne se sont plaints cette nuit de maux de têtes et irritations des voies respiratoires. Ainsi, aux Nouvelles de Versailles, un lecteur a appelé pour indiquer qu’il avait été malade durant 3 heures. Voici quelques réactions sur http://www.76actu.fr :

Gilbert – 22 janvier 2013 00:39 – J’habite près de paris ( versailles ) et viens d’arrivé ici , c’est insupportable, ma femme a le tourni et je commence à avoir la tête qui tourne.
jeremy – 22 janvier 2013 01:13 – ça sent le pet sur Versailles !
Sophie  – 22 janvier 2013 01:36 – Au Chesnay l odeur est insupportable ! Travaillant a la clinique privé le Samu vient de nous prévenir que l odeur vient bien de Rouen, cela donne des céphalées et des nausées.. J espère que l odeur va s estomper on est la jusqu a 8heures ce matin…
thierry – 22 janvier 2013 01:42 – à la Défense en région parisienne , on la sent aussi. l odeur est très forte. c est insupportable.
Isabelle – 22 janvier 2013 01:53- Les pompiers de St Germain en Laye me confirment que cela vient de Rouen. Il parait que c’est juste l’odeur du gaz grâce à un produit pour le reconnaître car naturellement il ne sent rien. En attendant je vais boucher les aérations de fenetres jusqu’à demain car ça sent vraiment tres fort meme dans la maison. Je me demande quand meme pourquoi le vent véhiculerait l’odeur et pas la gaz…
Paul – 22 janvier 2013 02:00- Pareil sur Versailles. L’odeur m’a réveiller, j’ai paniquer croyant à une fuite de gaz, j’ai appeller les pompiers après avoir ouvert une fenêtre et avoir compris que l’odeur venait de l’extérieur. Ils m’ont confirmer que cela provenait d’un nuage de gaz en provenance de Rouen (à plus de 100 km !). L’odeur reste en travers de la gorge et j’ai réveiller tout le monde avec ces conneries. Bizarre cette histoire.
Laure – 22 janvier 2013 02:03 – Si ce n’est pas toxique pourquoi j’ai des nausées, je suis des Yvelines.
CHEUTON – 22 janvier 2013 02:06 – Je ne peux pas me coucher car j’ai mes problèmes d’asthme. J’ai du mal à respirer. Donc, j’attends. Pouvez-vous me répondre sur le sujet. Merci à vous. Laure à Versailles (Quartier Notre Dame).
zabelion – 22 janvier 2013 02:13 – a viroflay (78) aussi, ca donne des nausees,j ai appele les pompiers avant de voir cet article…pour lui ca arrive c est surement un nuage ou les voitures sur parking…:)
Scopi – 22 janvier 2013 02:25 – À Versailles, il est 2h22 et ça sent encore très fort. Je commence à avoir mal à la tête. En espérant que ça va passer et que l’incident sera expliqué.
Marie – 22 janvier 2013 02:32 –  02 h 30 à Marly le roi. Odeur insupportable. Les pompiers ici ne répondent même pas, j’ai du appeler le 17 avant de vous lire pour avoir des informations très brèves. (au 17 ). Bon courage à tous. La nuit va être longue…
Didi 94 – 22 janvier 2013 02:36 – Pour info, ici à Villejuif (Val de Marne au sud de Paris), étonnant réveil au milieu de la nuit par une odeur fortement désagréable et irritante !
bbashka – 22 janvier 2013 02:39 – CERGY 2H40 Je me suis reveillee en sursaut par l’odeur j ai reveille mon mari. Nous nous sommes inquietes car nous avons des pbl de chauffage dans l immeubl depuis 3-4jours. J ai appele les pompiers, c est un nuage, ce n’est pas grave, il faut laisser passer…. Ok! En attendant, maux de tete nausees, yeux qui piquent. Bon courrage !
Yigit – 22 janvier 2013 02:46 – Versailles 02h42. Toujours odeur désagréable dans l’appartement. Maux de ventre, mal de crâne, nausée. Je n’arrive toujours pas à dormir. Je hais la société lubrizol et tous les services publics qui nous envoi balader par téléphone. Demain boulot notre patron ne se préoccupera pas de la sale nuit qu’on a passé ! Bref merci à tous pour les commentaires de solidarité.
L. – 22 janvier 2013 02:46 – pour info l’odeur est à Fresnes dans le 94, mes yeux piquaient un peu, ma soeur à mal à la tête, on est sortie de l’appart, on est sur le pallier l’odeur est mon forte.
Lauréline – 22 janvier 2013 02:57 – Sur meudon 92 aussi, 3h du mât, lignes des pompiers saturé, merci le net pour les info! Nausée, maux de tête et yeux qui pique, une douce nuit en perspective! Une question se pose, si ce n’est pas toxique pourquoi tous ces symptômes? Ça laisse perplexe. Courage à tous.
verolou – 22 janvier 2013 03:04 – 3h du mat: Paris est asphixiée…. Yeux qui brûlent, maux de coeur, odeur de gaz pénible…
LO – 22 janvier 2013 03:26 – Créteil city, idem pour la puanteur, la sensation de malaise, chat « instable », ventre pas content, tête bourdonnante…bref, pas TOXIQUE, quoi!!
Alex Delpiero – 22 janvier 2013 03:55 – Le chesnay pres de Versailles…Reveillé à 1h30 par une forte odeur d’oeuf pourri un peu comme de l’ammoniaque qui irrite le nez, la gorge, les yeux. Odeur de gaz ? On contrôle c pas de chez nous donc les voisins ? On quitte l’appart croyant à une explosion imminente…on appelle les pompiers « non c un peu partout ds les Yvelines vous inquiétez pas on gère et il raccroche. Ça pue trop, c trop agressif on se sent pas bien. Decision on quitte les Yvelines pour partir dans le 93 le temps que ça passe. Ça sent toujours ds les yvelines ?
neyila  – 22 janvier 2013 04:09 – Paris 12 eme. Très forte odeur de gaz, qui à réveillé e Quartier, vu les lumières des appartement allumer. Mes symptômes : envie de vomie, mal de tête, nez et gorges qui pique.
Et même en Seine-et-Marne :
Eclair – 22 janvier 2013 05:23 – Combs-la-Ville – Réveil vers 3h30 par un mal de tête et une forte odeur de gazoil ? Paniquée j’aère pour respirer et par la même occasion j’invite ce qui est entrain, de me piquer les yeux, la gorge et, de me faire tousser. J »enfile mon manteau, fais une inspection dans l’escalier de mon immeuble, puis sur le trottoir je réalise vraiment que l’odeur est partout. Des scénarios inimaginable me montent à la tête. Le 18 est saturé et le 17 je raccroche, ils vont me prendre pour une folle. Allez un petit texto pour partager ma paranoïa, on ne sait jamais, si la ville venait à sauter !!! 4h15 passé, je retente le 18, j’ai la tête qui tourne, « … selon la Préfecture, ce n’est pas toxique… » Et voilà : mais pourquoi ai-je la tête qui tourne, me fait mal …. ???????

Oh, oh, odeur de gaz depuis Rouen !

Image

Photo : http://www.lubrizol.fr

Ça sentait le gaz, lundi soir, dans la nuit et mardi matin sur toute la Normandie et l’Ile-de-France. En cause : une fuite dans une usine normande qui fabrique des composants pour lubrifiants automobiles.
« Suite à une alarme, à 8h, lundi 21 janvier, Lubrizol Rouen a détecté une instabilité sur une de ses spécialités chimiques », expliquait la préfecture de Seine-Maritime lundi soir. Une instabilité qui est à l’origine de dégagements d’odeurs d’abord perceptibles à proximité du site de l’entreprise, situé Quai de France, à Rouen, puis sur les Yvelines vers 0 h 30, Paris vers 2 h et même le Val de Marne vers 4 h du matin. Une odeur, « bien qu’incommodante, qui n’a pas de caractère toxique», ajoutait le communiqué de la préfecture rouennaise. Mais de nombreux internautes de Normandie et d’Ile-de-France se sont plaints d’odeurs insupportables provoquant des irritations (www.76actu.fr).
Selon un pompier, contacté par 76actu.fr, l’odeur, qui provoque chez certains riverains des maux de têtes, des irritations oculaires et des nausées, proviendrait du mercaptan, appelé aussi thiol, « permettant notamment d’ajouter une odeur au gaz de ville, naturellement inodore ». Les thiols sont utilisés notamment pour fabriquer des boules puantes.
« Pas de caractère toxique »
« Les moyens sont mis en oeuvre par l’entreprise pour neutraliser ce phénomène. Cette neutralisation s’effectue par un processus lent d’ajout de réactif, ce qui va entraîner la persistance d’odeurs de gaz jusqu’en milieu de nuit », indiquait la préfecture de Seine-Maritime. En réalité, les odeurs étaient encore perceptibles mardi matin.
« Les émissions d’odeurs ne comportent aucun risque de toxicité, cependant, le produit concerné possède la même odeur que le gaz de ville. Les habitants sont donc appelés à rester vigilants, afin que de réelles fuites de gaz ne restent pas masquées, poursuivait la préfecture. Les mesures réalisées ont révélé un seuil de concentration du gaz très faible. Cependant, le seuil olfactif est très bas, ce qui explique la gêne ressentie par un grand nombre de personnes ».
900 appels aux pompiers du 78
Le standard du Centre opérationnel départemental d’incendie et de secours (CODIS) de Seine-Maritime a été saturé à cause des appels concernant ces odeurs. Idem dans les Yvelines, comme on pouvait le lire mardi matin sur les pages Facebook de Toutes les Nouvelles de Versailles et du Courrier des Yvelines : « Ca sent le gaz à Versailles ! Cette nuit, vers minuit, le 17 a reçu près de 900 appels signalant tous une forte odeur de gaz à Versailles… et sur tout le département. Renseignements pris auprès des pompiers, cela provenait de l’usine Lubrizol située à côté de Rouen ».
De son côté, la préfecture des Yvelines a publié un communiqué mardi matin : « Compte tenu de l’absence de danger, la Préfecture demande aux Yvelinois, de ne pas joindre les services d’urgence, afin de ne pas saturer les lignes de secours et de rester vigilants cependant s’ils ressentent ces odeurs, afin que les réelles fuites de gaz puissent être détectées ».
O.B. avec http://www.76actu.fr