A l'ouest, du nouveau

Accueil » Posts tagged 'Ile-de-France'

Archives de Tag: Ile-de-France

Pollution en Ile-de-France : images chocs plutôt qu’un discours

pollution

Certains râlent parce que l’on veut limiter les déplacements automobiles dans et autour de Paris… Qu’ils regardent cette vidéo prise d’un balcon à Marly-le-Roi dans les Yvelines. Pour voir la vidéo, cliquez sur l’image.

C’est de plus en plus flagrant : depuis les hauteurs de la région parisienne, la pollution autour de Paris se voit à l’œil nu. D’un balcon de Marly-le-Roi, dans les Yvelines, cette vidéo effectue un panoramique à 180° depuis les nuages qui survolent la forêt de Marly jusqu’à ceux qui planent au-dessus de la vallée de la Seine.

Les images parlent d’elles-même : les premiers nuages sont des cumulus normaux, blancs, tandis que les derniers – au-dessus de la vallée de la Seine qui est l’aspirateur de circulation d’air de la région parisienne – sont rosés, chargés de souffre et autres métaux lourds. Alors, oui, vraiment, il faut arrêter de prendre sa voiture pour un oui ou pour un non…

Pour voir la vidéo, cliquez ICI aussi.

Le programme de l’Estival 2016 à Saint-Germain

Cliquez sur l’image pour voir le teaser vidéo

Estival

Boulevard des Airs, Anggun, Michel Jonasz, Mickey 3D, Joyce Jonathan, Imany, Philip Katerine, Jamait, Kids United… Voilà une belle (et éclectique) brochette d’artistes pour le prochain festival des musiques de Saint-Germain-en-Laye qui se tient du 23 septembre au 8 octobre dans la ville royale.

A ne pas manquer. Plus d’infos sur http://www.lestival.net

Le teaser vidéo ICI

Les premiers noms de Rock en Seine 2016

VIDEO – La présentation animée en CLIQUANT ICI

Rock en Seine

L’événement rock de la fin de l’été (du 26 au 28 août 2016) verra des dizaines de groupes ou chanteurs rock déferler dans le parc de Saint-Cloud. On notera les participations exceptionnelles déjà annoncées (en attendant la suite de la programmation) d’Iggy Pop et des désormais célèbres Eagles of death metal, dont le destin est définitivement lié à Paris.

Voici le casting :

VENDREDI 26 AOÛT 2016
THE LAST SHADOW PUPPETS – TWO DOOR CINEMA CLUB – BIRDY NAM NAM
EAGLES OF DEATH METAL – CARAVAN PALACE
DAMIAN «JR. GONG» MARLEY – ANDERSON .PAAK – BREAKBOT
CLUTCH – ROYAL REPUBLIC – WAKRAT

SAMEDI 27 AOÛT 2016
MASSIVE ATTACK – EDWARD SHARPE AND THE MAGNETIC ZEROS
SIGUR RÓS – BRING ME THE HORIZON – WOLFMOTHER
SHARON JONES AND THE DAP-KINGS – CASSEURS FLOWTERS
GRAND BLANC

DIMANCHE 28 AOÛT 2016
FOALS – IGGY POP – SUM 41 – CASSIUS – GHINZU
GREGORY PORTER – CHVRCHES

Les usagers du RER A attaquent la RATP en justice

Jean-Louis Roura, président du collectif des usagers du RER A.

Jean-Louis Roura, président du collectif des usagers du RER A.

Avec son million de passagers transporté chaque jour comme du bétail entre l’ouest et l’est de Paris, vers La Défense, la capitale ou Disneyland Paris, le RER A est la bête noire des transports en communs franciliens. Depuis des années, les usagers victimes de retards et de compressions dans les rames se plaignent, puis râlent, organisent même des boycott du règlement du pass Navigo (ex-carte Orange) au moment des grèves et grosses perturbations, puis s’organisent.

C’est un habitant de Houilles (78), Jean-Louis Roura, qui a pris les choses en main, en créant en 2013 le collectif des usagers de la ligne A. Aujourd’hui, après avoir mené des démarches auprès de la RATP et des pouvoirs publics, fait signer des pétitions et distribué des “cartons rouges” aux responsables des transports franciliens, il a saisi – comme le veut la loi sur les “actions de groupe” – une association de consommateurs (l’UFC-Que Choisir) afin d’assigner en justice les présumés responsables de ce désastre ferroviaire : la RATP, la SNCF et le syndicat des transports d’Ile-de-France (STIF).

« Aujourd’hui, on a beaucoup de témoignages de personnes qui ont perdu leur emploi à cause des retards. D’autres ont anticipé leur départ à la retraite car la situation n’était plus supportable. Pour nous, c’est chiffrable », a déclaré Jean-Louis Roura au micro de RTL. C’est sur la base de ces préjudices qu’il estime quantifiables (perte d’emploi, examens manqués, rendez-vous d’affaires ratés…) que le porte parole des usagers pense pouvoir obtenir réparation dans le cadre de cette “action de groupe”, une première en matière de transports. Au moment où cette action était lancée, le Président de la République François Hollande prenait l’engagement que l’action de groupe, aujourd’hui réservée aux biens et aux services, serait bientôt possible pour des particuliers s’estimant discriminés. Faut-il y voir un signe ?

Faut-il craindre une crue centennale de la Seine ?

Crues Seine

Le niveau de la Seine est actuellement à 3,60 m au-dessus du zéro au niveau du pont de l’Alma à Paris. A partir de 3,20 m, la circulation est partiellement fermée sur les voies sur berges. Si le niveau dépasse 6,10 m au-dessus du zéro, ces voies sont totalement fermées, et à 8,10 m, trente et une stations de métro seraient inondées. Il faut savoir que la grande crue centennale de 1910 a atteint presque 9 m !

Et qui dit centennale, dit que cela peut arriver tous les cent ans. La dernière fois, c’était en 1910, faites le calcul…

Certes, les techniques actuelles de régulation des fleuves et rivières permettraient sans doute d’éviter d’en arriver là, mais il est fort probable qu’un jour, les riverains de la Seine en aval de Paris, au Pecq, à Poissy, à Maisons-Laffitte, à Bougival, à Croissy-sur-Seine, à Montesson, à Carrières-sur-Seine ou Carrières-sous-Poissy, et plus encore à Rueil-Malmaison (cfr carte), se retrouvent un jour les pieds dans l’eau. 850.000 Franciliens seraient concernés, de part et d’autre de la capitale.

Les spécialistes de la Direction régionale de l’environnement (DRIEE) sont formel : une crue de l’ordre de celle de 1910, voyant le débit du fleuve être multiplié par 10 (de 200 à 2000 mètres cubes/seconde), peut – doit même – se reproduire. Avec sans doute des niveaux moins élevés, du fait d’une meilleure maîtrise technique des débits, mais des conséquences économiques (métro et trains arrêtés, circulation automobile paralysée…) qui se chiffreraient à … 40 milliards d’euros !

Pas de panique, mais voici pour mémoire les secteurs inondables de Bougival à Carrières-sous-Poissy.

Crue autour St-Ger

©DRIEE Ile-de-France

Les Yvelines retoquent le schéma de l’Ile-de-France

SDRIF-et-mobilités-dans-les-Yvelines

Ce n’est pas une surprise : la majorité UMP du conseil général des Yvelines émet un avis défavorable au schéma directeur de l’Ile-de-France proposé par la Région dirigée par Jean-Paul Huchon (PS) et qui devrait être signé avec l’Etat.

Parmi les raisons invoquées jeudi 13 février par le président du Département, Alain Schmitz : l’absence d’infrastructures de transports structurantes qui étaient pourtant initialement prévue dans le projet, comme le raccordement C13/RD28 au Nord du département, « projet important de liaison nord/sud (Cergy/Saint-Quentin) qui aujourd’hui fait défaut aux Yvelines ».

Le patron du conseil général et sa majorité estime également qu’il y a dans le projet de schéma directeur « un déséquilibre entre habitat et emploi qui s’inscrit dans celui déjà constaté durant la période 1999/2009. Dans ce projet, aucune volonté n’apparaît pour compenser la faible création d’emplois de la grande couronne par rapport à la petite couronne. Au contraire, s’il est demandé à la petite couronne de contribuer davantage à la construction de logements, et il n’y a aucun rééquilibrage en faveur de l’emploi en grande couronne ».

En clair, un « niet » au projet, qui sera soumis au vote des conseillers généraux ce vendredi 15 février, motivé par le fait qu’« il n’y a pas d’ambition en matière de transport et un déséquilibre accentué au détriment de l’emploi ».